Après un bon mois de résidence à l’agence Dauphins, Geoffrey Crespel présente dans les locaux, au 3ème étage du 20, cours de l’intendance, l’état de ses recherches, et de celles entreprises avec les architectes de l’agence.

Geoffrey Crespel a profité de cette résidence pour lire et re-lire des ouvrages qui constituent sa base de travail*, et a ainsi sélectionné des espaces littéraires. Toutes les modifications architecturales et les interventions découlent de ces lectures. C’est ainsi qu’un texte indéchiffrable, sauf si on sait regarder le braille, et non le lire, apparaît dans la première pièce, gravé à même le mur.

Du rez-de-chaussée au grenier, Geoffrey creuse, découvre et expose les vides, les pleins, et surtout notre être pris dans ces volumes.


Lauren Huret, Mai 2011

*La Maison des Feuilles de Mark Danielewski

Mantra, Les Jardins de Kensington et Vies de Saints de Rodrigo Fresàn

L’invention de Morel d’Adolfo Bioy Casares

White Cube, l’espace de la galerie et son idéologie de Brian O’Doherty

Surveiller et Punir de Michel Foucault

20, cours de l’Intendance, 3ème étage, face

Geoffrey Crespel


résidence 2011 chez Dauphins Architectes

cRodigo


extrait de Mantra, de Rodrigo Fresàn, transcrit en braille dans le plein du mur

l 80 cm x H 110 cm

atoMMm


bois, acrylique blanc, sucre

L 100 cm x 110 cm x H 350 cm

D’un côté du mur, une forme s’en détache en une très lègère épaisseur, de l’autre, la même forme est martelée.

Dans le long couloir, un faux plafond en pente douce est construit, donnant un effet d’écrasement progressif

Dans la salle du fond, des ecrans vidéos avec des images du grenier, en désordre.

Lorque le public monte réellement au grenier, il est rangé et propre.

HOME.html