Julien Laforge


résidence 2015 chez OVERDRIVE

HOME.html

«Poursuivant un projet d'immersion en entreprise mené depuis deux ans, j'ai choisi d'intégrer le quotidien de l'agence BDM architectes par une observation des gestes de travail.

En suivant attentivement l'évolution du chantier de l'hôpital gastro-entérologique de Pessac, j'ai concentré mes recherches autour d'une activité propre à l'architecte, celle de dresser des plans.

Avec la démocratisation du logiciel « autocad » dans le travail de confection des plans, s'est répandu un outil permettant d'encercler des zones dont la réalisation pose problème et nécessite une modification ou une concertation entre plusieurs acteurs du chantier.

Ces zones, appelées « nuages », sont générées automatiquement par le logiciel qui trace une forme fermée constituée d'arcs de cercle. Un code couleur peut-être établi par l'architecte pour dater ces modifications et faciliter leur lecture.

En suivant les déplacements des plans de l'agence au chantier, puis en assistant aux visites et réunions qui concentrent les différents corps de métier impliqués dans la construction du bâtiment, j'ai amorcé ma recherche autour de cette forme du nuage.

A l'atelier, j'ai poursuivi un mois durant une série d'expérimentations et donné à ce phénomène immatériel une consistance physique. Une série d'objets est apparue avec pour certains une possibilité d'activation voir même une dimension performative.

Ces nuages me sont apparus comme des traces importantes témoignant de la complexité d'un chantier et de tout ce temps de concertation, de modification et de négociation qui précède la naissance d'un nouveau bâtiment. Il m'importait dans le cadre de ma recherche sur les gestes et les espaces de travail de traduire formellement cette activité invisible.»

Sans titre

matériaux divers

Vues de la restitution au 308